06 septembre 2005

Les meilleures choses ont une fin ?

Apres deux semaines de Nolleperiod, il fallait bien que commencent enfin les choses serieuses : la semaine derniere a ainsi marque le debut des cours. A alors commence un long processus administratif, qui montre une fois de plus le tres (trop??) haut degre d organisation de nos amis mangeurs de Krisprolls : il a ainsi fallu enregistrer les cours. Avant de partir, j avais deja selectionne des cours dans mon dossier de candidature, mais ce premier choix est obsolete car de nouveaux cours font leur apparition a la rentree, et surtout il faut rencontrer l'"Acadenic Advisor". Il s agit d un professor designe pour encadrer les etudiants etrangers, et les aider a choisir leurs cours. En accord avec lui, il faut alors consulter les professeurs des differents cours, puis, apres validation, contacter le service international de l universite via l advisor, qui met en ligne les cours selectionnes sur le serveur des eleves, afin de pouvoir enfin les valider. Ouf ! Apres plusieurs bugs, des rencontres ratees avec differents professeurs, j ai finalement pu faire mon choix : je vais pouvoir suivre les cours du Masters Systems Science, qui dure un an et demi. Il s'agit principalement de systeme d informations, analyses theoriquement (theorie des systemes, cybernetique...) mais aussi tres fonctionnel (projet de construction d un SI, developpement d application interactives...). Bref, barbant pour qui est allergique au sujet, mais interessant pour moi qui voulais m orienter vers ce type d option a l'INT. Actuellement, il est indeniable que les TIC interoperent avec l entreprise tant au niveau societal qu 'organisationnel et...

11

Merci a M.W, canadien aux tendances naturistes, d avoir tirer la sirene d alarme pour rappeler qu'il ne s agit pas d un blog didactique sur la technologie, mais bien des recits de mon sejour en Suede..
Finissons donc vite avec cette rentree des classes :
- 3 cours seulement, dont un cours d anglais (on ne se refait pas...), soit a peu pres 10h de cours par semaine, ce qui est peu...
-...mais enormenent de cours a la maison, avec des "assignment"a rendre chaque semaine : des questions sur des lectures d articles, assez difficiles et theoriques. Toutes les informations sur le cours sont accessibles depuis un portail de e-learning appele Fronter, avec acces personnalise, permettant de deposer et telecharger les documents, dialoguer avec les enseignants, acceder a toutes les informations essentielles. Tres pratique et technologique, ce qui montre une fois encore l'interdependance des outils technologiques dans les organisations de type systemique...

2

Apres ce deuxieme avertissement, il est temps de passer a la deuxieme partie de ce post : la fin de la Nolleperiod et les soirees. Apres la premiere semaine de selection des cours, il fallait donc decompresser, d ou un we charge, avec une soiree de type classique "Preparty + Party + After Party". Nous voici donc vendredi soir a 30 dans un appartement, a jouer a des jeux aussi varies que le Caps, le High Voltage (4 joueurs tiennent une sorte de poignee reliee a un boitier central avec une lumiere qui clignote, et qui s arrete, electrocutant la derniere personne a avoir presse le bouton sur la poignee. Tres amusant) ou encore le Jeu-ou-tu-souffles-sur-les-cartes-sur-une-bouteille-et-si-tu-les-fais-
tomber-tu-bois. Apres, nous nous sommes motives pour faire un saut dans une des boites du centre ville (curieusement, une seule d entre elles etait ouverte ce vendredi). Grand interet : le quart d heure en velo sur la piste cyclable, avec les chutes dans le gazon liees a mon mauvais souffle (voir liste des jeux ci-dessus). Samedi soir, rebelote, mais avec un diner un peu special : le Welcome Dinner.

Tous les exchange students etaient donc convies a ce diner officiel, prepare par l association en charge de l accueil des etudiants etrangers : le LURC. Parenthese : tres bonne organisation de ce groupe d etudiants, qui demontre une fois de plus l implication et la qualite d organisation de la vie sur le campus, de nombreuses taches etant assurees par les etudiants. Fin de la parentehse.
Nous voici donc a pres de 200 dans le Kåren, la grande discotheque de l'universite ou ont eu lieu toutes les soirees depuis la rentree. Le diner est prepare et servi par les etudiants du LURC. Pendant ce temps, sur la scene, chacun des 21 pays representes est convie a venir presenter sa culture. Les animations se succedent donc : danse texane pour les USA, videos de Celine Dion et autres artistes locaux pour le Canada, diapos pour le Mexique, Scharzie et le redbull pour l Autriche. Jusqu ici, tout va bien. Et c est au tour de la France : et la, c est le drame. 40 etudiants envahissent alors la scene (et oui, nous sommes les plus representes ici. C est une veritable armada de petits Frenchies qui debarque chaque annee a Luleå, principalement de Nancy, partenaire de Luleå). Commence alors 5 minutes de cacophonie avec, en vrac : une chanson de Frere Jacques, Les Copains d'Abord, et surtout une magnifique tentative de La Fille du Bedouin (les plus cultives reconnaitront...) entamee par le groupe de Nancy. Evidemment, personne n a rien comrpis, bravo les irreductibles Gaulois.

Ceci dit, ce diner etait une reussite, et nous avons eu droit a la fin au strip tease des General et autres overphosare, scellant la fin de la Nolleperiod. Ce moment d anthologie a ensuite laisse la place a une grosse soiree (avant, un petit detour par l appartement pour faire la Preparty, plus economique que les boissons du Kåren). Dimanche migraineux.
Le we prochain, nous partons en excursion en bus vers des chutes glacees, ou quelque chose comme ca. Ca va faire du bien de bouger de la fac. Quoi que il y aura surement une petite soiree le samedi. Boite ou Kåren ?

Posté par sebnight à 17:16 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Les meilleures choses ont une fin ?

Nouveau commentaire